Page d'accueil > Elever les jeunes oiseaux > Que faire quand on a trouvé un oisillon?

Où et comment garder un oiseau juvénile

Jeunes hirondelles de fenêtre dans leur nid de remplacementQuant au choix d’un nid de fortune pour l’oisillon, il faut d’abord déterminer s’il s’agit d’un oisillon tombé du nid ou d’un juvénile, ayant quitté le nid mais dépendant encore du nourrissage. Les oisillons tombés du nid qui sont nus ou ont peu de plumes ont besoin de chaleur et d’un taux d’humidité de l’air assez élevé (50 à 60%). Photo à droite : Jeunes hirondelles de fenêtre dans leur nid de remplacement, © Dagmar Offermann

Il ne faut en aucun cas récupérer le nid d’origine, même s’il est également tombé par terre. En effet, les nids sont souvent couverts de parasites qui peuvent affaiblir les oiseaux juvéniles. Il n’est pas utile de reproduire chez soi les difficultés du milieu naturel.

On peut placer l’oisillon dans une corbeille ou une boîte, rembourrée de vieux tissus, de préférence de vieilles chaussettes en laine. Le coton est déconseillé car l’oisillon peut l’avaler ce qui peut provoquer des obstructions intestinales. Par ailleurs, les pattes peuvent s’emmêler dans les fibres de cotons et l’oiseau peut même s'étrangler.

Il est utile de placer un mouchoir en papier par-dessus le rembourrage que l’on change dès lors que l’oisillon a déféqué. On peut augmenter le taux d’humidité de l’air ambiant en posant des chiffons humides autour du nid. Pour qu’une éventuelle source de chaleur puisse permettre l’évaporation de l’eau, il est utile de poser le nid et les chiffons dans une boîte, par exemple une boîte en polystyrène ou une glacière, sans la fermer bien entendu. On peut aussi se servir d’une ‘Fauna-Box’ que l’on trouve en animalerie ou sur internet. L’avantage d’une telle boîte est que l’on peut la fermer en cas de besoin car son couvercle laisse passer l’air.

Avant de placer l’oisillon dans son nouveau nid, vérifiez la température à l’aide d’un thermomètre à l’endroit précis où vous allez placer l’oisillon. Elle doit se situer entre 35 et 38°C Vous pouvez réchauffer le nid à l’aide d’une couverture chauffante ou d’une bouillotte (à re-remplir aussi pendant la nuit) que vous placerez sous le nid, ou bien d’une ampoule à incandescence de 40 Watt. Veillez à la bonne distance entre l’ampoule et le nid en vérifiant la température avec un thermomètre. L’ampoule ne doit pas être trop proche des oisillons.

Les lampes à infrarouges produisent souvent une température trop élevée et dessèchent le corps de l’oisillon. Elles ne devraient être utilisées qu’exceptionnellement et uniquement par des soignants expérimentés.

Moineau domestique et verdier d’EuropePour les juvéniles ayant eux-mêmes quitté le nid, on prévoit une cage suffisamment grande dont le maillage ne soit pas trop large. Il peut s’agir d’une cage pour perruches, par exemple. Quand on a des jeunes qui dorment encore au nid, mais sautillent et se déplacent en journée, on place un nid dans la cage. Photo à droite : Moineau domestique et verdier d’Europe, © Anke Dornbach

A l’intérieur de la cage, on peut placer plusieurs couches de papier journal ou du sopalin. Un chiffon posé en boule peut servir de premier perchoir. Plus tard, on peut placer des branchages (non-traitées) dans la cage et un peu de feuillage vert.

Il arrive que des oiseaux juvéniles passent le bec à travers le grillage et se blessent la peau cireuse qui couvre leur nez et qui est très fragile. Il faut alors couvrir le grillage à l’aide d’un carton ou un film transparent épais (pas le film plastique de cuisine qui est trop fragile et peut représenter un danger). Quand un oiseau est très peureux, on peut couvrir la cage à moitié d’une serviette de couleur claire pour qu’il puisse se cacher et se sentir en sécurité.

Attention : Le martinet noir fait exception. Il ne doit jamais être mis dans une cage ! Comment faire peut être lu dans le chapitre "Où et comment garder un martinet noir" (chapitre en allemand).

Les oisillons des espèces cavernicoles devraient être élevés dans un endroit sombre. Cela concerne aussi les poussins des hirondelles de fenêtre. Pour ces dernières, on peut se procurer un nid artificiel (par exemple chez LPO). On peut aussi se servir d’une boîte dans laquelle on mettra un chiffon sombre sous lequel les juvéniles peuvent se cacher. On peut aussi placer un carton au-dessus d'une moitié de la boîte pour que les juvéniles se sentent bien et en sécurité.

Jeunes pigeons bisetLes jeunes pigeons apprécient les récipients en terre cuite, en particulier les soucoupes ou autres bols plats. Comme d’autres espèces, ils n’aiment pas être seuls. Dans un bol, comme dans un nid naturel, les jeunes pigeons se blottissent l’un contre l’autre ce qui correspond à un besoin naturel chez tous les oiseaux grégaires. Ils ont besoins d’avoir au moins un frère ou une sœur pour ne pas se sentir trop seuls. Quand on a un seul pigeon, il peut alors être utile de lui mettre une peluche dans son nid artificiel. Il appréciera de pouvoir se blottir contre sa peluche!
Photo à droite : Jeunes pigeons biset, © Anke Dornbach