Page d'accueil > Elever les jeunes oiseaux > Les nidicoles, nidifuges et semi-nidifuges

Les nidicoles, nidifuges et semi-nidifuges

Au cours des derniers millions d’années, l’évolution a produit un grand nombre d’espèces d’oiseaux différentes. Actuellement près de 10 000 espèces peuplent la Terre dont le comportement et les besoins diffèrent fortement. Cela inclut, entre autres, la couvaison et le comportement des juvéniles immédiatement après l’éclosion.

Les jeunes oiseaux sauvages
Photo © Christiane Grass

Parce que certains comportements se sont révélés comme fondamentalement bénéfiques et sûrs, - ce sont avant tout les juvéniles qui sont vulnérables aux attaques des prédateurs - certaines tendances de fond communes ont émergé. Les juvéniles des espèces indigènes tout comme ceux des autres espèces du monde peuvent être divisés en trois grand groupes:

  • Jeune geai des chênesLes nidicoles: Les oisillons de ce groupe naissent nus et aveugles, en effet leurs yeux sont fermés. Au début, même leurs conduits auditifs sont bouchés et ils dépendent d'un apport en chaleur de l'extérieur pour survivre ainsi que du nourrissage par les adultes. En raison de leur grande dépendance, ils doivent séjourner au nid jusqu'à ce qu'ils soient capables de voler.

    Les cigognes, pigeons, rapaces, apidiformes, pics ainsi que tous les passereaux y compris les corvidés font partie de ce groupe. Photo : Jeune geai des chênes, © Dagmar Offermann
  • eunes bernaches du Canada Les nidifuges: Les poussins de ce groupe portent des plumes dès l'éclosion, leurs yeux et leurs oreilles sont ouverts et fonctionnels. Guidés par les adultes, les poussins quittent le nid définitivement au bout d'un ou deux jours. Au début, les parents les réchauffent encore grâce à un contact direct ou en les prenant sous leurs ailes. La plupart des oiseaux nidifuges se nourrissent tout de suite par eux-mêmes. La connaissance de la nourriture adéquate est le plus souvent innée. Ils sont immédiatement capables de se déplacer en courant, nageant ou plongeant.
    Parmi les nidifuges, on peut nommer les cygnes, canards, oies et grues. Photo : eunes bernaches du Canada, © Gaby Schulemann-Maier


  • Avez-vous trouvé un poussin nidifuge? Continuez à lire le chapitre consacré à l'élevage des poussins de ce groupe.

  • Juvénile (premier hiver) du goéland leucophéeLes semi-nidifuges: Les poussins de ce groupe portent des plumes, voient et entendent dès l'éclosion. Ils sont assez mobiles mais restent près du nid, voire dans le nid. Les adultes leur apportent de la nourriture et les réchauffent. Ils acquièrent tardivement la capacité à voler. Pendant un certain temps, il sont incapables de réguler leur température corporelle.
    Les mouettes et les sternes font partie de ce groupe. Photo : Juvénile (premier hiver) du goéland leucophée, © Gaby Schulemann-Maier
  • Vous avez trouvé un oisillons semi-nidifuge? Reportez-vous au chapitre consacré à l'élevage des poussins de ce groupe.